Tour dans les terres libérées Entre beauté et résistance aux mafias Naples et Caserte

Cooperativa Sociale AGROPOLI                                                NCO                                             Cooperativa sociale ALBANOVA

Tour dans les terres libérées
Entre beauté et résistance aux mafias

Naples et Caserte

 

La NCO (Nuova Cooperazione Organizzata) promeut, accompagne et inspire depuis des années la création de nombreuses entreprises à but non lucratif, donnant vie à un réseau qui accueille des citoyens, des étudiants, des chercheurs et des groupes organisés, désireux de connaître et partager des parcours de renaissance et de promotion du territoire et des personnes.

Le NCO offre désormais la possibilité de bénéficier de véritables itinéraires de tourisme responsable pour découvrir les “Terres de Don Peppe Diana”, un prêtre tué en 1994 par la Camorra.

Ces itinéraires montrent aux visiteurs les bonnes pratiques territoriales en matière de biens confisqués, mais aussi les spécialités gastronomiques et vinicoles locales et les beautés artistiques et culturelles de la région de Campanie.

Les hôtes vivent la découverte d’un nouveau visage du territoire, accompagnés le long de ce parcours par les responsables des coopératives sociales situées à San Cipriano d’Aversa (Nuova Casa Organizzata – gérée par la coop. Albanova) et à Maiano di Sessa Aurunca (Fattoria dei Sogni – gérée par la coop. Al di là dei sogni).

Il sera possible de découvrir des trésors culturels et paysagers uniques, souvent hors des sentiers touristiques habituels, et de faire la rencontre de personnes et d’associations qui se battent pour retrouver leurs traditions et leurs valeurs sur des terres où le crime organisé a dominé et domine parfois encore.

Casal di Principe, la localité d’où part le circuit, est une petite ville située dans une plaine; la mer est à quelques kilomètres et elle est proche de Naples, Caserte, Capoue et de tous les sites historiques-archéologiques et paysagers les plus célèbres des provinces de Caserte et de Naples.

Dans un contexte historique et paysager unique, on a l’occasion de comprendre les questions complexes liées au crime organisé et les efforts du réseau territorial de la société civile pour contrer ce phénomène.

Dans les années 1980, en Campanie, l’acronyme “Nuova Camorra Organizzata” représentait une structure criminelle organisée pour détruire et appauvrir les territoires. Aujourd’hui, l’acronyme “NCO” (Nuova Cucina Organizzata ou Nuova Cooperazione Organizzata, mais aussi Nuova Comunicazione Organizzata) est synonyme d’une réalité qui s’organise pour rétablir les droits, la dignité et les revenus en commençant par les derniers.

Les participants au Tour entreront en contact avec cette réalité: les participants passeront une semaine immergés dans des expériences d’engagement social et d’approfondissement des questions de lutte contre la mafia et de connaissance des territoires concernés.

Combinant culture et loisirs, éducation et information, ils se confrontent à la partie “inconnue” de “notre terre” avec l’organisation d’excursions au Palais royal de Caserte, au Belvédère monumental de San Leucio, à l’Amphithéâtre et au Musée des gladiateurs de Santa Maria Capua Vetere, aux catacombes de San Gennaro et au quartier de la Sanità à Naples, à la Piscina Mirabilis et à la Casina Vanvitelliana, lieux mystiques totalement immergés dans le contexte magmatique des Champs Phlégréens, pour enfin terminer avec l’ascension de la crête du Vésuve après avoir visité ce qui reste de la mythique Pompéi.

La rencontre avec ces réalités, avec les personnes qui y travaillent, mais surtout avec les histoires subjectives des personnes fragiles qui trouvent dans ces lieux leur espace et leur épanouissement humain, a une valeur éducative et formative considérable. Le bien confisqué n’est donc plus seulement considéré comme la conséquence d’un processus judiciaire, mais comme un lieu “vécu”, c’est-à-dire un espace physique et un espace de l’âme où se développent des vies, des sentiments, des craintes et des espoirs. Où se rencontrent les problèmes et les solutions. Où, surtout, à partir d’une faiblesse, d’un crime, d’une fragilité, d’un dilemme, commence la renaissance, l’espoir, la reconstruction physique et spirituelle des personnes, mais aussi des lieux, des territoires et des contextes sociaux.

 

 PROGRAMME HEBDOMADAIRE
Organisé par les Cooperative sociali Agropoli Onlus etAlbanova
membres de NCO(Nuova Cooperazione Organizzata)

 

Le programme est divisé en 3 propositions distincte : Tour de la Mémoire, Tour de l’Engagement et Tour de la Renaissance

 Dans les trois offres, afin d’obtenir la meilleure expérience possible, le nombre de participants ne doit pas être supérieur à 8 et inférieur à 5. 

Hébergement standard : 2 personnes par chambre dans 4 chambres

Supplément chambre individuelle : + €.50.00 sur le coût total de l’excursion 

 Nombre de chambres disponibles : 5 avec les combinaisons possibles suivantes

  • 4 chambres de 2 – Nombre de participants 8
  • 3 chambres de 2 + 2 chambres de 1 – Nombre de participants 8
  • 2 chambres de 2 + 3 chambres de 1 – Nombre de participants 7
  • 1 chambre de 2 + 4 chambres de 1 – Nombre de participants 6
  • 5 chambres individuelles – Nombre de participants 5

 

Notes

  La présence constante d’un tuteur est prévue tout au long de la visite. 

  Le coût du circuit dans les terres libérées comprend la nourriture, l’hébergement, les transferts, les excursions, les droits d’entrée et les guides dans les musées, etc. 

Les allergies, les intolérances et les exigences alimentaires particulières doivent
être communiquées en temps utile afin que des solutions alternatives puissent être proposées.

 

 

Tour de la Mémoire €.700
(6 jours 5 nuits)

1° JOUR –  lundi
Arrivée à l’aéroport de CAPODICHINO (Naples), transfert à la Casa NCO à Via PO 12, San Cipriano d’Aversa. Accueil du groupe et accomplissement des formalités administratives/sanitaires
12h00 Hébergement en via Po à San Cipriano d’Aversa
13h00 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata https://www.facebook.com/ncocucina  
16h30 Présentation de l’agenda/activité hebdomadaire
21h00 Dîner avec dégustation d’une Vraie Pizza Napolitaine
     
2° JOUR –  mardi
8h30 Petit-déjeuner
10h00 Visite du bien confisqué Alberto Varone Maiano di Sessa Aurunca
13h30 Panier repas
15h30 Rencontre avec Etiket (agence de communication membre de NCO) dans le bien confisqué la “La Fabbrica delle Idee” à San Cipriano d’Aversa https://www.facebook.com/lafabbricadelleidee.etiket  
17h00 Visite au musée de la Mémoire auprès de la  Casa Don Diana: des terres de la camorra aux terres de don Peppe Diana https://www.facebook.com/comitatodonPeppeDiana     
20h00 Dîner au BAMBUSA Pub – Présidium anti-racket
 
3° JOUR – mercredi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Visite de l’ancien Anfiteatro Romano e al Museo dei Gladiatori de Santa Maria Capua Vetere https://santamariacapuavetere.it/anfiteatro_romano.html   
13h00 Panier repas
15h00 Visite de la Reggia di Caserta (Batiment et Parc) https://reggiadicaserta.cultura.gov.it/  
20h00 Dîner avec dégustation de plats typiques locaux
 
4° JOUR –  jeudi
8h30 Petit-déjeuner
9h00 Journée napolitaine avec formation et visite guidée de Naples, des catacombes de San Gennaro et du Rione Sanità. Dégustation de spécialités napolitaines à l’Antico Tarallificio Poppella

https://www.catacombedinapoli.it/  

18h30 Retour à la maison NCO
20h30 Visite de la propriété confisquée gérée par la coopérative sociale ArtEspressa. Suivra AperiCena

 https://www.facebook.com/artespressa   

 
5° JOUR –  vendredi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Visite Casina Vanvitelliana al Fusaro https://bacoli.it/visitare/monumenti/casina-vanvitelliana.html  
11h00 Visite de la Piscina Mirabilis – Bacoli https://piscinamirabilisbacoli.it/it  
13h30 Excursion et Panier repas auprès du Parco Cerillo – Bacoli https://www.parcocerillo.com/  
16h30 Retour à la maison NCO
18h30 Visite de la Cantina Vite Matta qui gère des terrains confisqués à la criminalité – suivra AperiCena avec dégustation de vins du terroir https://www.vitematta.it/shop/content/6-la-cantina  
 
6° JOUR – samesi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Rencontre avec le Maire et les administrateurs de Casal di Principe et les responsables des Coop Agropoli et Albanova
12h30 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata
14h30 Départ

 

 

Tour de l’Engagement €.850
(7 jours 6 nuits)

1° JOUR –  lundi
Arrivée à l’aéroport de CAPODICHINO (Naples), transfert à la Casa NCO à Via PO 12, San Cipriano d’Aversa. Accueil du groupe et accomplissement des formalités administratives/sanitaires
12h00 Hébergement en via Po à San Cipriano d’Aversa
 13h00 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata https://www.facebook.com/ncocucina   
16h30 Présentation de l’agenda/activité hebdomadaire
 21h00 Dîner avec dégustation d’une Vraie Pizza Napolitaine

 

2° JOUR –  mardi
8h30 Petit-déjeuner
10,00 Visite du bien confisqué Alberto Varone Maiano di Sessa Aurunca
13h30 Panier repas
15h30 Rencontre avec Etiket (agence de communication membre de NCO) dans le bien confisqué la “La Fabbrica delle Idee” à San Cipriano d’Aversa https://www.facebook.com/lafabbricadelleidee.etiket  
17h00 Visite au musée de la Mémoire auprès de la  Casa Don Diana: des terres de la camorra aux terres de don Peppe Diana  https://www.facebook.com/comitatodonPeppeDiana    
20h00 Dîner au BAMBUSA Pub – Présidium anti-racket

 

3° JOUR – mercredi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Visite de l’ancien Anfiteatro Romano et au Museo dei Gladiatori de Santa Maria Capua Vetere https://santamariacapuavetere.it/anfiteatro_romano.html  
 13h00 Panier repas

 

4° JOUR –  jeudi  
8h30 Petit-déjeuner  
 9h00 Journée napolitaine avec formation et visite guidée de Naples, des catacombes de San Gennaro et du Rione Sanità. Dégustation de spécialités napolitaines à l’Antico Tarallificio Poppella

https://www.catacombedinapoli.it/   

 
18h30 Retour à la maison NCO  
20h30 Visite de la propriété confisquée gérée par la coopérative sociale ArtEspressa. Suivra AperiCena

https://www.facebook.com/artespressa   

 

 

5° JOUR –  vendredi
 8h30 Petit-déjeuner
 9h30 Visite de la Casina Vanvitelliana al Fusaro https://bacoli.it/visitare/monumenti/casina-vanvitelliana.html   
11,00 Visite de la Piscina Mirabilis – Bacoli https://piscinamirabilisbacoli.it/it   
13h30 Escursione e Pranzo presso al sacco presso Parco Cerillo – Bacoli https://www.parcocerillo.com/   
16h30 Retour à la maison NCO
18h30 Visite de la Cantina Vite Matta qui gère des terrains confisqués à la criminalité – suivra AperiCena avec dégustation de vins du terroir https://www.vitematta.it/shop/content/6-la-cantina   
 
6° JOUR –  samedi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Visite d’une ferme locale de buffles
11h00 Visite au biens confisqué du projet Paprica https://www.esperienzeconilsud.it/paprica/  
13h00 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata
15h00 Visite du complexe monumental du Belvédère de San Leucio, du Musée de la Soie et de la cité ouvrière. https://www.sanleucio.it/sanleucio/
20h00 Dîner avec dégustation de plats typiques de mozzarella au restaurant fromagerie Luigi Costanzo https://mozzarellacostanzo.com/  
 
7° JOUR – dimanche
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Rencontre avec le Maire et les administrateurs de Casal di Principe et les responsables des Coop Agropoli et Albanova
12h30 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata
14h30 Départ

 

Tour de la Renaissance 1.050 €
(7 jours – 6 nuits)

1° JOUR –  lundi
Arrivée à l’aéroport de CAPODICHINO (Naples), transfert à la Casa NCO à Via PO 12, San Cipriano d’Aversa. Accueil du groupe et formalités administratives/sanitaires
12h00 Hébergement en via Po à San Cipriano d’Aversa
 13h00 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata https://www.facebook.com/ncocucina   
16h30 Présentation du programme et activités de la semaine
21h00 Dîner avec dégustation d’une Vraie Pizza Napolitaine
2° JOUR – mardi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Visite de l’ancien Anfiteatro Romano et au Museo dei Gladiatori de Santa Maria Capua Vetere https://santamariacapuavetere.it/anfiteatro_romano.html   
13h00 Déjeuner au petit restaurant Bio presso l’anfiteatro
15h00 Visite de la Reggia di Caserta (Bâtiment et Parc) https://reggiadicaserta.cultura.gov.it/   
19h00 Visite de la Cantina Vite Matta qui gère des terrains confisqués à la criminalité – suivra AperiCena avec dégustation de vins du terroir https://www.vitematta.it/shop/content/6-la-cantina   
3° JOUR –  mercredi
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Excursion sur le site archéologique de Pompéi 

https://www.scavi-pompei.it/  

13h30 Panier repas
14h30 Excursion au Vésuve
https://www.parconazionaledelvesuvio.it/  
20h30 Dîner auprès de Nuova Cucina Organizzata
4° JOUR –  jeudi
8h30  Petit-déjeuner
10h00 Atelier d’art culinaire traditionnel napolitain auprès de Nuova Cucina Organizzata
13h00 Déjeuner avec ce qui a été créé dans l’atelier
15h30 Rencontre avec Etiket (agence de communication membre de NCO) dans le bien confisqué la “La Fabbrica delle Idee” à San Cipriano d’Aversa https://www.facebook.com/lafabbricadelleidee.etiket  
17h00 Visite au musée de la Mémoire auprès de la  Casa Don Diana: des terres de la camorra aux terres de don Peppe Diana https://www.facebook.com/comitatodonPeppeDiana     
19h30 Visite de la propriété confisquée gérée par la coopérative sociale ArtEspressa. Suivra AperiCena

https://www.facebook.com/artespressa   

5° JOUR –  vendredi
8h30 Petit-déjeuner
 9h30 Visite d’une ferme locale de buffles
11h00 Visite de biens confisqué du projet Paprica https://www.esperienzeconilsud.it/paprica/  
13h00 Déjeuner léger à Nuova Cucina Organizzata
15h00 Visite du complexe monumental du Belvédère de San Leucio, du Musée de la Soie et de la cité ouvrière. https://www.sanleucio.it/sanleucio/
20h00 Dîner avec dégustation de plats typiques de mozzarella au restaurant fromagerie  Luigi Costanzo Luigi Costanzo https://mozzarellacostanzo.com/   
6° JOUR – samedi 
8h30 Petit-déjeuner
9h00 Journée napolitaine avec formation et visite guidée de Naples, des catacombes de San Gennaro et du Rione Sanità. Dégustation de spécialités napolitaines à l’Antico Tarallificio Poppella 

Antico Tarallificio Poppella e Pizza a portafoglio da Concettina ai tre Santi https://www.catacombedinapoli.it/   

18h30 Retour à la maison NCO
20h30 Dîner au BAMBUSA Pub – Présidium anti-racket

 

7° JOUR – dimanche
8h30 Petit-déjeuner
9h30 Rencontre avec le Maire et les administrateurs de Casal di Principe et les responsables des Coop Agropoli et Albanova
12h30 Déjeuner léger chez Nuova Cucina Organizzata
14h30  Départ

 

En ce qui concerne la proposition du Tour de la Renaissance, pendant les mois d’été, il est possible que l’excursion aux sites de Pompéi et au Vésuve se réalise en une seule journée (bien qu’elle soit épuisante). Pendant les mois d’hiver, en revanche, deux journées spécifiques sont prévues, l’une à Pompéi et l’autre au Vésuve, réorganisant tout le programme, substituant certaines autres excursions et rendant l’expérience plus adaptée à la saison.

Le Groupement d’achat solidaire Vi45 (GSA Vi45) redémarre ses activités

GSA Vi45 soutient les producteurs de biens issus des luttes sociales, par exemple les biens confisqués aux organisations criminelles ou les usines reprises par les travailleurs d’une entreprise délocalisée, et veut distribuer à ses membres des produits fabriqués dans le respect de la nature et de ceux qui les produisent, de qualité et à des prix raisonnables.
Les produits distribués par GSA Vi45 proviennent pour le moment de coopératives de Campanie, Pouilles, Calabre, mais bientôt d’autres réalités qui partagent nos objectifs et nos valeurs nous rejoindront.
Le prix final du produit, prend en compte le coût exigé par le fournisseur, le transport, les éventuelles pertes et casses, la prise en charge des frais pour permettre aux producteurs de nous rencontrer à Bruxelles pour nous parler de leurs produits et de la lutte pour la légalité.

ORDRES

Vous pouvez commander en ligne dans la BOUTIQUEE ou par téléphone aux numéros ci-dessous.
La date de clôture de cette commande est le 7 avril 2021.
En commandant, vous devenez membre de la GSA Vi45.
Ceux qui sont déjà membres devront indiquer leur numéro de membre dans leur commande.
Ceux qui ne le sont pas recevront leur carte de membre lors de la livraison des produits.
Pour des raisons de sécurité financière, GSA Vi45 demande le paiement des produits au moment de la commande par virement bancaire sur le compte bancaire de Culture contre camorra : BE45 0688 9934 1789

LIVRAISON

La date de livraison sera communiquée par courriel, mais elle aura lieu approximativement dans la deuxième moitié d’avril 2021.
Pour les membres belges, la livraison se fera chez Vi45 – rue de la Victoire, 45 1060 St. Gilles.
Pour la région parisienne, l’association Crim’HALT (crimhalt.asso@gmail.com) se chargera de la distribution (pour les petites quantités sur Paris, pour les grandes quantités à Saint Leu la Foret 95320).
Pour les autres pays, les personnes intéressées peuvent contacter directement les producteurs (voir la liste en fin de page).

Système d’alarme solidaire contre la criminalité SYSAL contre la criminalité

SYSAL contre la criminalité

 

 

«La camorra fait du porte-à-porte pour livrer les courses et prêter de l’argent sous la forme de usure «suspendue[1]». Les organisations criminelles utilisent la faim comme un investissement à leur reconnaissance future. La défiance instinctive envers les institutions entraîne la confiance dans ces organisations criminelles. Le redémarrage risque d’être un redémarrage mafieux ». (Roberto Saviano)

 

Le système proposé ci-dessous vise à s’appuyer sur le fonctionnement de réseaux et structures existants pour créer des synergies et des formes de coopération dans la lutte contre la criminalité organisée où qu’elle soit, et quelque soit la manière dont elle est définie. Pour cela, il est nécessaire de mettre en commun les connaissances et les ressources des organisations présentes localement dans chaque pays afin de contribuer – de manière différente et complémentaire – à affronter ce qui s’annonce comme un défi social, économique et culturel majeur.

 

Selon une opinion répandue et largement partagée, dans la crise économique mondiale qui suivra la pandémie de Covid-19, les organisations criminelles vont agir dans trois directions principales :

 

  • Intercepter – par l’intermédiaire d’entreprises dépendant directement de capitaux criminels – les financements que les Etats nationaux, les fonds de l’UE et d’autres aides internationales vont faire pleuvoir sur l’économie.
  • Utiliser les entraves prévisibles et les inefficacités de la machine bureaucratique de l’État et des institutions communautaires ainsi que les retards dans l’acheminement de l’aide aux familles, aux petites et moyennes entreprises, pour se proposer comme la seule structure organisationnelle capable de faire face à l’urgence économique.
  • Reconquérir toutes les positions perdues, au cours des dernières années, dans les institutions, les relations avec la politique, les entreprises, la société civile, les territoires, grâce à l’énorme quantité de liquidités dont elles disposent en vue de les recycler.

L’action de ces groupes criminels, plus ou moins organisés, s’inscrira (s’inscrit déjà !) dans le cadre :

  • d’une faiblesse économique et productive structurelle (plus de 15 ans d’absence de croissance économique) ;
  • d’une instabilité politique.

Une réaction ferme et rapide de la société civile est indispensable au travers d’un système solidaire qui puisse intervenir immédiatement, en appelant à la solidarité et à des actions déterminantes concrètes face à l’offensive du crime organisé.

 

  • L’enjeu est très important : l’avenir de la démocratie sociale, politique et économique en Europe passe nécessairement par la lutte consciente contre les mafias, qui tenteront par tous les moyens de “capter” l’énorme flux financier contre la crise en l’utilisant, au bon moment, sur le marché politico-électoral.Tout ceci confronte les institutions et la société civile à la nécessité d’un renouvellement des objectifs et des projets. Cette remise à plat doit permettre de relancer les investissements pour le développement et la modernisation des infrastructures des zones les plus exposées à la pénétration criminelle, en particulier les zones où les mafias se nourrissent de la pauvreté et du retard des territoires.

    La tâche du Système Solidaire doit certainement être de susciter l’attention sur la question criminelle, mais aussi et surtout, de favoriser des réponses concrètes à la demande d’un nouveau développement, d’un nouvel aménagement du territoire, de nouvelles voies culturelles, bref, d’un nouvel avenir.

    Dans le passé, les investissements publics ont été essentiellement concentrés sur la répression de la mafia et, sous prétexte de la présence de la mafia, on a assisté à une fuite des investissements dans les infrastructures sociales et économiques.

    Les réalités territoriales se sont encore appauvries et les cartels criminels se sont renforcés, transférant leur savoir-faire criminel du tissu local au tissu mondial. Aujourd’hui, en fait, les mafias courent après les flux financiers européens.

    Dans le contexte de la crise économique exacerbée par la pandémie de Covid-19, les organisations criminelles se préparent à intercepter les énormes financements fournis à différents niveaux.

Ces structures criminelles tenteront d’exploiter les inefficacités prévisibles des machines bureaucratiques, étatiques et communautaires, en se proposant comme une structure organisationnelle efficace capable de faire face à l’urgence économique, comme cela s’est déjà produit lors de la crise de 2008.

Il est donc essentiel que la société civile réagisse de manière décisive et rapide, en structurant un système européen de solidarité qui puisse intervenir en faisant naître de la solidarité et des actions concrètes, en créant des synergies et en coopérant.

  1. QUI
    Seront directement intéressés à un tel système:
  • les petits et moyens acteurs économiques qui sont littéralement mis à genoux par la pandémie et l’arrêt de toute activité ;
  • les établissements liés au commerce et au tourisme (bars, restaurants, hôtels, boutiques de souvenirs et toutes les activités connexes) ;
  • la filière agroalimentaire ;
  • le secteur de la santé ;
  • les organisations qui sont déjà engagées dans la lutte contre la criminalité (coopératives et sociétés gérant des biens confisqués).

Nous parlons de secteurs économiques, dans plusieurs États membres, dans lesquels les capitaux du crime organisé sont fortement investis.

Sur cette masse de travailleurs, d’entrepreneurs, d’immigrés, le crime organisé se présente déjà comme un fournisseur efficace de ressources financières, avec des “instruments de conviction”, si nécessaire, violents (destruction des outils de production, vols, etc…).

 

Il est utile de souligner que l’écoulement de ces ressources pourra produire un large consensus à utiliser à l’avenir, par exemple, lors d’élections.

 

  1. COMMENT
    Le Système de solidarité d’alerte anti-criminalité se voudra une structure informelle et légère, basée sur la fourniture d’un travail bénévole et solidaire, dont le but principal sera de lutter contre les organisations criminelles.

Le système doit toutefois répondre aux critères suivants de :

  • Sécurité
  • Équité
  • Contrôle des résultats
  • Rapidité
  • Compétence et fiabilité

Après une première évaluation, on peut identifier deux niveaux d’organisation du système:

  • Les Antennes-relais sur le territoire. Ce sont les antennes sur le territoire, capables de lire les phénomènes, de les signaler et de proposer des solutions et des interventions. La quantité et la qualité de ces relais constitueront la véritable force de cette initiative. Leur large ramification sur le territoire marquera l’intensité de la force avec laquelle il sera possible d’agir pour résoudre les problèmes.
  • Le Comité de coordination. Constitué par un nombre limité de personnes, expression des réalités du RÉSEAU, il examinera en temps réel les demandes d’assistance et d’aide émanant des Antennes et d’autres instances de la société civile, en formulant les initiatives à entreprendre et en soutenant leur mise en œuvre.

 

Il sera bien évidemment nécessaire d’y impliquer des particuliers ou des professionnels qui par leurs compétences respectives pourront contribuer réellement à analyser les problématiques en jeu et à proposer des voies efficaces pour les résoudre.

En outre, il sera utile que ce Comité de coordination soit accompagné ou complété par des jeunes qui pourront ainsi se former dans l’action concrète.

Les Antennes coopéreront avec :

  • Les administrations publiques locales
  • Les syndicats et les autres organismes professionnels(au niveau régional et local)
  • Les organisations coopératives
  • Les associations sans but lucratif et associations contre le crime organisé, coopératives sociales individuelles
  • Les associations d’immigrés et de défense des droits de l’homme
  • Les associations d’artisans, de commerçants et de petits entrepreneurs

Cette configuration devrait permettre :

  • d’apporter des réponses immédiates aux attaques du crime organisé, en intervenant sans délai,
  • d’examiner les besoins et de rechercher des solutions communes,
  • de développer la solidarité entre des acteurs géographiquement éloignés.

 

 

Participez à cette initiative en envoyant un message à l’une des adresses électroniques suivantes et en précisant également le domaine d’activité et le champ d’action territorial :

www.culturacontrocamorra.eu/ ==>segretariato@culturacontrocamorra.eu   www.ncocooperazione.com ==> info@ncocucina.com

Pour de plus amples informations, veuillez appeler Franco     +32479930450

Pasquale +393478307988

[1])             Le mot “suspendu” (“sospeso” en Italien) doit son origine à un comportement solidaire à Naples: boire un café et en payer deux pour permettre à quelqu’un dans le besoin de le consommer plus tard, c’est le principe de l’opération “un café suspendu”. Cette formule a beaucoup seduit et est en train de se pratiquer à d’autres secteurs.